Sasakawa African Association – Une réponse systémique aux enjeux post-récoltes des agriculteurs éthiopiens

La section « Postharvest and Agro Processing (PHAP) » (Post-récolte et Transformation) est l’une des cinq activités – la plus récente – menées par la Sasakawa African Association, une ONG internationale focalisée sur l’accompagnement des petits producteurs éthiopiens. Le principal objectif de PHAP est d’améliorer les opérations post-récoltes, le stockage et la transformation des productions agricoles éthiopiennes afin de réduire les pertes et ainsi améliorer le revenu des producteurs et leur condition de vie.

Leony Halos-Kim est directrice du PHAP, un programme qu’elle mène sur plusieurs pays dont l’Ethiopie où elle est basée. Et même si elle ne se présente pas comme « une experte des pertes post-récoltes », elle a su capitaliser sur ses origines philippines – pays qui a su faire face à ces mêmes enjeux – et son expérience au sein de l’IITA (International Institute for Tropical Agriculture) pour développer un programme au plus prés des besoins des agriculteurs locaux.

PHAP, en partenariat avec le ministère de l’agriculture Ethiopien, rend ainsi accessible aux petits producteurs – et notamment des groupement de femmes- des technologies post-récoltes simples qui contribuent à économiser du temps et/ou à ajouter de la valeur au produit. Cela passe par des outils de triage et décorticage des céréales ou encore des micro équipements de séchage ou broyage. « L’idée étant que chacune des femmes bénéficiaires devienne autonome et entrepreneur », précise Leony Halos-Kim. En Ethiopie, le programme PHAP a permis la mise en place de 25 entreprises de transformation agricole bénéficiant à plus de 3400 femmes. A cela s’ajoute un nombre important et croissant de ‘service providers’ (425 recensés mi 2014) qui mettent à disposition d’autres producteurs leur machine pour optimiser les opérations post-récoltes. Tous ces acteurs disposent désormais d’un revenu complémentaire significatif.

En complément de ces technologies de transformation, et pour répondre à un besoin évoqué par les agriculteurs, PHAP s’est impliqué à réduire les pertes liées au insectes durant le stockage. Leony Halos-Kim et son équipe réalisent des formations sur des bonnes pratiques de stockage tout en mettant en avant des technologies appropriées. On retrouve les Super Grain Bags (SGB) et le PICS Bags qui sont des sacs hermétiques supprimant l’oxygène à l’intérieur des sacs, les silos en métal qui ont été réintroduits en Ethiopie depuis 2013, mais aussi – et plus surprenant – des tanks en plastiques habituellement utilisés pour le stockage de l’eau. « Ces tanks sont disponibles partout, ils sont résistants et sont bons marchés », précise Leony Halos-Kim. «D’ailleurs les résultats sont significatifs : après 18 mois de stockage, le grain est intact ! ». Enfin, PHAP participe à la connexion acheteur/vendeur en identifiant la demande du marché et en faisant parvenir les informations aux producteurs. Un travail parfois laborieux qui demandera dans le futur une éventuelle automatisation du processus valorisant – entre autres – les nouvelles technologies (à l’instar de ce que l’on observe dans d’autres pays africains).

L’approche du PHAP est donc transversale. Leony Halos-Kim la résume ainsi : « rien ne sert d’améliorer la qualité du grain s’il n’est pas stocké convenablement ensuite ; il est inutile de disposer d’infrastructures de stockage adéquates si le grain est de mauvaise qualité à la base ; et enfin à quoi s’évertuer à disposer de grain de qualité si l’on n’a pas accès au marché pour le vendre. Il faut avoir une vision de toutes les étapes de la chaine, sinon notre action est inutile.» De quoi donner des idées à certains acteurs ayant une approche trop restrictive de l’enjeu des pertes et gaspillages alimentaires.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s