WONDERBAG – cuisiner autrement pour moins gaspiller

L’entreprise sud-africaine Wonderbag produit et distribue une solution alternative de cuisson du nom éponyme. Les Wonderbags sont des sacs thermiques qui assurent une cuisson lente des aliments et ce jusqu’à 12 heures.

L’objectif initial des Wonderbags est de réduire la consommation d’énergie dans les pays en développement où l’accès à l’énergie est un enjeu quotidien. Aujourd’hui, près de 3 milliards de personnes utilisent la biomasse (bois, charbon, déchets organiques…) pour cuisiner avec les risques que l’on connaît : déforestation, intoxication au monoxyde de carbone… Pour utiliser les Wonderbags il suffit de lancer la cuisson de manière classique et placer la casserole à l’intérieur du sac où la nourriture continue de cuire. Pour chaque Wonderbag l’économie de ressource est estimée entre 200kg Co2 et 1,6T de Co2 par an en fonction des pays d’utilisation.

Depuis 2008 cette entreprise sociale basée à Durban qui emploie près de 40 salariés à temps plein (dont 35 dans leur usine de production) fonctionne sur le principe du Buy One / Give One : pour chaque Wonderbag vendu dans un pays occidental (Etats-Unis, France, UK….) une unité est distribuée à des communautés locales en Afrique. Pour mener ces projets, la Fondation Wonderbag travaille avec des ONG locales afin d’identifier les bénéficiaires, assurer la distribution des Wonderbags et les former à leur utilisation. Une formation qui ne semble pas être l’enjeu principal tant l’usage de ces « sacs thermiques transportables » pour la cuisine est en phase avec les habitudes locales. La cuisson lente reste en effet la base de la cuisine des « mamas » africaines qui ont pour coutume de laisser mijoter de nombreuses heures leur ragout, riz, légumes ou plats en sauce. En visitant les bénéficiaires d’une communauté de la région d’Umhlanga, au Nord de Durban, c’est une assiette pleine de couleurs et de saveurs qui nous a été servi.

 

Au delà des économies d’électricité – qui sont estimées par une utilisatrice à R50 (3,50€) par mois (environ 20% d’économie), utiliser les Wonderbags contribue à libérer du temps pour les femmes. Ce nouveau temps disponible peut ainsi être utilisé pour d’autres activités rémunératrices telles que le crochet, la couture ou encore le maraîchage.

Autre bénéfice indirect mais significatif pour les utilisatrices : l’évaporation par rapport aux méthodes de cuisson classique est réduite de 50%, ce qui empêche la nourriture de brûler ou de sécher. Les Wonderbags permettent ainsi de réduire d’environ 10% le gaspillage alimentaire habituel lié aux méthodes classiques de cuisson.

A ce jour près de 600 000 Wonderbags sont utilisées à travers le monde et 40 000 T Co2 sont sauvés annuellement. L’entreprise ne compte pas s’arrêter là et prévoit d’étendre ses canaux de ventes et les pays d’implémentation des projets de développement.

Si vous avez des cadeaux de noël en retard, n’hésitez pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s