Farmer Line – la révolution mobile au service des agriculteurs

La révolution du téléphone portable fait son chemin en Occident mais elle n’est rien comparée à la révolution que cette technologie apporte en Afrique. Loin des clichés, le taux de pénétration du mobile en Afrique est de 65% fin 2011, et il dépasse même les 100% dans certains pays comme le Nigéria, le Cameroun, l’Afrique du Sud, la Namibie… (selon un rapport de la Banque Mondiale paru en 2012).

Loin de n’être qu’une solution de téléphonie, le portable en Afrique apporte une solution à de nombreux autres problèmes : déficit en médecin, manque de routes, non accès aux services bancaires, méconnaissances du marché, marché de l’emploi… Le téléphone portable devient plus un outil au service du développement et inspire de nombreux entrepreneurs ingénieux qui transforment ce bout de plastique en un service de santé, de transfert d’argent, de géolocalisation…ou d’outil de développement du secteur agricole.

« Notre objectif est d’améliorer la productivité ainsi que la transparence sur les marchés agricoles au Ghana (prix, accès…) » Worlali Senyo – Directeur de Farmer Line

Aujourd’hui, nous avons rencontré l’un de ces entrepreneurs de la « Révolution mobile ». Farmer Line est une jeune – mais déjà prometteuse – entreprise ghanéenne créée en 2013 qui emploie 12 personnes entre Accra et Kumasi (les deux principales villes du Ghana). Elle propose aux agriculteurs un service d’informations en continu sur les marchés agricoles du Ghana. A la différence des autres entreprises de ce secteur qui fonctionnent par texto, Farmer Line a choisi d’utiliser les messages vocaux qu’ils traduisent dans toutes les langues du Ghana. Ainsi, ils peuvent toucher les agriculteurs les plus modestes, de toutes les ethnies et les analphabètes (environ 28% des adultes). Avec un abonnement à 5₵ par mois (environ 1€), l’offre est accessible pour bon nombre des groupements d’agriculteurs du pays.

Concrètement, le service propose de partager les meilleures pratiques pour chaque type de production ; de conseiller les agriculteurs dans leur campagne (date de semis, récolte…) ; d’accéder aux données météo et aussi de disposer d’informations sur l’accès au marché – pour permettre aux agriculteurs d’identifier des débouchés pour leurs marchandises et cela au meilleur prix. Un enjeu de taille lorsque l’on sait que la difficulté d’accès au marché est l’une des causes principales des pertes générées sur les filières alimentaires.

Farmer Line a pour objectif d’améliorer la productivité des agriculteurs locaux et d’améliorer leurs revenus en assurant une pleine valorisation de leur production. Ils touchent aujourd’hui 2 000 agriculteurs sur l’ensemble du pays et ne comptent pas s’en tenir là. Avec le développement d’Internet mobile, ils aimeraient mettre en place une plateforme pour mettre en relation les acheteurs et les producteurs, et développer la production à la commande.

Farmer Line a réussi à détourner le portable pour en faire, non plus une fin en soit, mais l’un des leviers de l’innovation frugale et un outil de réduction des pertes sur les filières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s