Un « Club » de quartier pour former et sensibiliser au gaspillage alimentaire

Osons parler de gaspillage alimentaire ! Tel est le mode d’ordre de l’ONG Jeunesse Sans Frontière Bénin (JSF Bénin), une des rares organisations ayant choisie de s’attaquer aux comportements des citoyens-consommateurs, générateurs d’un gaspillage « inutile et intolérable ». Rencontre avec les responsables de JSF Bénin qui nous partagent leur vision du sujet et les actions qu’ils mènent au quotidien dans un quartier de Cotonou.

Yes FOOD Can – Pourriez-vous nous présenter en quelques mots l’ONG Jeunesse Sans Frontière Bénin ?

JSF Bénin est une association caritative de jeunes pour l’entraide et le développement communautaire. Notre objectif principal est de coordonner des initiatives locales de développement dont certaines sur le gaspillage alimentaire en stimulant les investissements communautaires privés et en menant des activités de plaidoyer, de lobbying et de sensibilisation.

« Chaque citoyen du quartier gaspille entre 15 et 20kg de denrées alimentaires par an ! »

YFC – Pour quelles raisons JSF Bénin a-t-il fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire l’un de ses combats ?

Le gaspillage alimentaire nous apparait être un enjeu prioritaire pour la protection de l’environnement, la gestion durable des ressources et l’amélioration de la sécurité alimentaire au Bénin et en Afrique de façon générale. Une sécurité alimentaire qui est toujours compromise, notamment pour les enfants des ménages à faibles revenus, et qui contribue – entre autre – à la prolifération de certaines maladies.

Pour mieux évaluer le problème, nous avons mené une étude dans un quartier de Cotonou. Cette étude a révélé que chaque citoyen gaspillait entre 15 et 20kg de denrées alimentaires par an (comme un Français, ndlr) !

YFC – Quelles sont, selon-vous, les principales causes du gaspillage alimentaire au Bénin ? 

Il n’y a pas de réponse unique à cette question. Cela peut dépendre de l’étape de la chaîne alimentaire mais aussi de l’aire, urbaine ou rurale, étudiée.

D’après l’étude réalisée, nous pouvons affirmer que le rythme de vie des ménages et leur façon de s’alimenter contribuent fortement au gaspillage. Il est fréquent d’observer un sur-approvisionnement en denrées alimentaires, et des rations surdimensionnées qui finissent par être jetées.

Au sein de ces ménages, on observe par ailleurs une mauvaise interprétation des dates de péremption des produits manufacturés jetés prématurément due au taux encore fort d’analphabétisation des ménagères en charge de la cuisine. Les régulières coupures d’électricité, même dans les grandes villes, ajoutent une complexité supplémentaire pour une bonne gestion des provisions et des réfrigérateurs.

En amont des consommateurs, les conditions de transport, la mauvaise manipulation des produits, le manque de capacités adéquates de stockage et de conservation, ainsi que le manque de transformation de qualité sont cités comme les principales origines des pertes alimentaires.

« Après le Club ? Une caravane nationale sur le gaspillage alimentaire pour sensibiliser tous les béninois « 

YFC – Pourriez vous détailler les programmes menés par JSF Bénin pour réduire le gaspillage alimentaire ? 

Avec le soutien de la Fondation Louis Bonduelle, nous avons crée un Club de Nutrition, d’Hygiène et de Lutte contre le gaspillage alimentaire dans le quartier de Fidjrossé-Kpota à Cotonou en 2012.

Cet espace nous permet de mener un programme de formation et de sensibilisation à la gestion rationnelle des denrées alimentaires auprès de différents publics du quartier via notamment des tableaux instructifs peints pour l’occasion. Les chefs des ménages, les femmes, les restauratrices, les vendeuses des marchés mais aussi les écoliers et les membres des établissements scolaires sont sensibilisés aux méfaits du gaspillage alimentaire, à ses impacts sur le plan économique, environnemental et social.

Nous réalisons en parallèle des émissions radiophoniques afin de susciter des changements de comportement individuels et collectifs sur le gaspillage alimentaire.

YFC – Quels sont les principaux résultats obtenus via ces programmes ? 

Le premier résultat est l’installation et le bon fonctionnement du Club Nutrition, Hygiène et Lutte contre le gaspillage alimentaire. C’est une vraie réussite pour nous !

Cela nous a permis de former et sensibiliser près de 5 000 personnes depuis 2012. La majorité d’entre elles – plus de la moitié – sont les jeunes domestiques et les ménagères du quartier. Parmi eux, 1 800 écoliers et enseignants ainsi que 1 350 parents d’élèves ont été touchés via ce programme. Ces résultats auraient pu être encore plus élevés sans de régulières coupures de courant et des inondations importantes dans le quartier qui n’ont pas facilité l’accès au lieu communautaire…

YFC – Comment voyez-vous la suite à la fois pour pérenniser le programme et gagner en impact dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Pour le Club et le programme mis en place, il nous faut mobiliser des mécènes complémentaires pour renforcer les capacités du Club : multiplier les outils de sensibilisation, notamment les tableaux instructifs, diffuser le modèle dans d’autres villes du pays et ainsi toucher d’autres établissements scolaires ou lieux d’apprentissage. En complément des émissions radiophoniques, nous aimerions aussi utiliser le canal télévisuel afin de toucher un public large.

Enfin nous avons pour idée de réaliser une « caravane nationale sur le gaspillage alimentaire » pour faire prendre conscience aux Béninois de l’importance du sujet pour leur sécurité alimentaire et économique !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s